NUTS - Nos Univers Très Sexy
18-06-2024, 13:55 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 [2] 3   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: expressions régionales  (Lu 11403 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ilo
Invité
« Répondre #15 le: 13-02-2007, 10:46 »


ma mère raffole du "t'as pas fini de te masturber l'esprit avec ces conneries"

Non Grin Grin Grin Grin Grin Grin Grin Grin, continue Tongue

Le matin pas reveillé : avoir les yeux en couilles de guépes
Une heure après, quand tu te rend compte que hier soir t'était tellement sec que t'as gerber dans la cuisine : il faut passer la since la serpilliére.
Estimer quelque chose, a vue de nez :bise de naze

Journalisée
Camille
Parrain : runaway
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 25 506

Parfois il vaut mieux aoir la paix qu'avoir raison


« Répondre #16 le: 13-02-2007, 12:25 »

Va quière eune wassingue !

Je pensais qu'on eurlocquetait dans ton coin ?
Journalisée

L'avis des autres n'est que la vie des autres
Nana
Modo team
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 15 717

Pour être irremplaçable, il faut être différente.


WWW
« Répondre #17 le: 13-02-2007, 13:00 »



Le matin pas reveillé : avoir les yeux en couilles de guépes


ah chez moi on dit : "les yeux en trou de pine"
ou le matin y'a une expression que j'aime bien tiré d'une chanson : "la tete dans l'cul, l'cul dans l'brouillard"
Journalisée

Il est ma drogue, mon alcool, ma dépendance, ma raison de me lever, de m'habiller et, surtout, de me déshabiller.

Il est mon sourire du matin ou la tristesse d'une journée noire.
lénita
Invité
« Répondre #18 le: 13-02-2007, 13:10 »

chez nous, quand on fait des yeux ronds ... genre je suis étonné ... on dit qu'on a des yeux comme des kikines (chatte/foune) de poupousse (chat)

sinon, en Belgique, on eurlocquette pas ... on passe la loque à reloqueter.

Journalisée
cynicstrip
Nuts attitude

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 386

En


« Répondre #19 le: 13-02-2007, 14:43 »

LA CHASSE
 

Par un beau jour d'automne 1820, le duc de Mirnouf, passionné par la chasse mais frustré par le maigre gibier qu'il ramenait de ses pérégrinations forestières, imagina qu'il devait être possible de fabriquer un outil apte à lui faciliter la tâche et rendre plus plaisante sa traque des animaux.
Il convoqua tous les artisans de la contrée pour mettre au concours la concrétisation de cette idée et leur laissa deux mois pour fabriquer le plus inventif et le plus efficace des appareils.
À peine une semaine plus tard, un marchand du nom de Martin Écouille, se présenta au château clamant à qui veut l'entendre qu'il possédait ce dont le duc rêvait.
Il obtient sans peine une audience au près du noble et s'empressa de lui faire la démonstration de sa merveille.
Devant une assemblée dubitative mais curieuse, il sortit de sa poche un minuscule sifflet et le porta à la bouche pour produire un son strident qui aussitôt imposa le silence parmi les personnes présentes.
À peine quelques secondes plus tard, des dizaines d'oiseaux de toute sorte s'étaient approchés et virevoltaient autour de lui, comme attirés et charmés par cette étrange mélodie.
Le duc imagina sans peine le profit qu'il pouvait tirer d'un tel accessoire lors des ses futures chasses.

Il s'éclaircit la gorge et ne prononça qu'une seule phrase:
- Combien cela va-t-il me coûter ?

 

Martin Écouille, sûr de lui, répondit qu'il accepterait de se séparer de son objet en échange de la moitié de la fortune de son interlocuteur.

Cette requête fit sourire l'assemblée mais le duc garda tout son sérieux et accepta la transaction.

La nouvelle fit grand bruit et se répandit vite bien au delà des limites du duché: Un marchand avait vendu un sifflet pour une somme astronomique au Duc qui en paya le coût sans broncher.

On ne sait plus aujourd'hui ce que le marchand est devenu par la suite et l'objet n'a pas hélas pas survécu aux années mais cette anecdote a subsisté dans la langue française pour qualifier les objets hors de prix:

- "coûter l'appeau d'Écouille".

 

 
_____________________________________________________________________________________________
 

FAIRE L'AMOUR

 

Un Flamand, un Français et un Wallon prennent un coup ensemble dans un bar.

Lorsqu'ils commencent à être "échauffés", ils se vantent de leurs exploits sexuels.

Le Flamand raisonnable dit :
- Hier soir, j'ai fait l'amour à ma femme trois fois. Et ce matin, elle m'a fait du café et m'a dit que j'étais le meilleur amant du pays.

 

Le Français toujours aussi vantard réplique :
- Moi, hier soir, j'ai fait l'amour à ma femme six fois. Ce matin, elle m'a servi le déjeuner au lit, me disant que c'était la meilleure partie de jambes en l'air de sa vie.

 

Le Wallon (un Liégeois semblerait-il) ne parle pas. Les deux autres lui demandent :
- Et toi, combien de fois tu lui as fait l'amour à ta femme hier ?

 

Le Wallon répond :
- Une fois.

 

Les deux autres éclatent de rire et demandent :
- Et qu'est-ce qu'elle t'a dit ce matin ?

 

Le Wallon répond :
- T'arrête pas...


______________________________________________________________________

Ces deux histoires reçues ce jour, m'ont parues étrangement dans le sujet...

Nos amis belges n'auront pas à rougir de leur réputation pour "une fois" Grin
Journalisée

Encyclopédiste des univers salaces
lénita
Invité
« Répondre #20 le: 13-02-2007, 14:51 »

On dit qu'les Namurois sont lents
mais quand ils sont dedans
mais quand ils sont dedans
On dit qu'les Namurois sont lents
Mais quand ils sont dedans
Ils y sont pour longtemps

 Cool
« Dernière édition: 13-02-2007, 14:52 par lénita » Journalisée
Nana
Modo team
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 15 717

Pour être irremplaçable, il faut être différente.


WWW
« Répondre #21 le: 13-02-2007, 15:25 »


 
- "coûter l'appeau d'Écouille".

 


et quand "ça coute l'appeau defesses" c'est qui le marchand ?
Journalisée

Il est ma drogue, mon alcool, ma dépendance, ma raison de me lever, de m'habiller et, surtout, de me déshabiller.

Il est mon sourire du matin ou la tristesse d'une journée noire.
Nana
Modo team
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 15 717

Pour être irremplaçable, il faut être différente.


WWW
« Répondre #22 le: 13-02-2007, 15:30 »

Frédéric LAPOT éleveur de lapin breton a décidé de se recycler dans l'élevage de cochons.
Homme prudent et économe, il décide de loger les porcelets ( cochonnets aurait fait pétanque) dans les clapiers utilisés auparavant pour ses lapins.
Mais mais mais .... les animaux bien nourris grossissant fortement, il a de plus en plus de mal à les loger.
C'est la son seul point noir.

Moralité:

le point noir provient de la dilatation des porcs de Lapot
Journalisée

Il est ma drogue, mon alcool, ma dépendance, ma raison de me lever, de m'habiller et, surtout, de me déshabiller.

Il est mon sourire du matin ou la tristesse d'une journée noire.
automatique
Parrain : philjoueur
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2 543


« Répondre #23 le: 13-02-2007, 19:15 »

ah oui et chez moi les sacs plastiques ce sont des pochons
Journalisée

l'avenir m'interesse ,c'est la que je veux passer mes prochaines années
Hotllywood
Founder

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 45 780

Looke tout ça...


WWW
« Répondre #24 le: 13-02-2007, 20:33 »

Cynic et Nana Roooooh  tfr84


Chui mort de rire

Pffff le sujet le sujet!
Journalisée

____________________________________Surboomer________________________________
kta
Marraine : Touchmy
Nuts attitude

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 340


« Répondre #25 le: 13-02-2007, 20:46 »

sudiste d'adoption je prends plaisir à découvrir les expressions régionales...

pacoulin (de la pacoule)=un bouzeu koi

degun=personne 'y'a degun ici' 'je crains degun'

je vous passe la définition des cagoles, radasses et autre cake...j'en ai moulon d'autres, plus tard...

'wow jeune, tié empégué ou koi ? tu vois pas qu'elle attend juste que tu la fure cetteux petiteuux'

Journalisée

c'est parce que la vitesse de la lumière est plus rapide que celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air con
Soleil
Invité
« Répondre #26 le: 13-02-2007, 21:45 »

A Lyon aussi nous avons notre Lyonnais :

Avoir les jambes en pâte à quenelle : avoir les jambes molles, être fatigué.

 Bugne : appelée aussi oreillette ou beignet de carnaval. Pâtisserie frite dans l’huile, craquante ou molle, saupoudrée de sucre.

 Caffi : plein.

 Cani : café, bistrot, bar.

 Carottes rouges et racines jaunes : les betteraves rouges et les carottes.

 Claqueret : nom donné au fromage blanc, et surtout à la cervelle de canut.

 Cotivet : cou, nuque.

 Couenne : prononcer « couanne ». À Lyon, c’est un adjectif synonyme d’idiot, andouille, niais ou bêta.

 Fenne ou fenotte : femme.

 Fiaule : ivre, saoul.

 Ficelle : à Lyon, c’est le funiculaire.

 Fumeron : jambe.

 Gauné ou dégauné :habillé, vêtu.

 Gognand(e) et gognandise : le gognand est une personne maladroite ou un peu lente.

 Gone : enfant, môme, gamin.

 Licher : boire.

 Miaille : bouche.

 Petafiner : abîmer ou dégrader quelque chose. Signifie aussi mourir.

 Pitrogner : malaxer, pétrir.

 Pot : à Lyon, c’est une petite bouteille à cul épais contenant 46 cl de vin, beaujolais, côtes-du-rhône, etc.

 Regrôleur : cordonnier.

 Le « Y » : le Lyonnais de souche aura une curieuse tendance à saupoudrer de Y ses phrases : « J’y dis », « J’y mange », » J’y f’rai demain » en lieu et place de « je le » ou « je lui ».

Et puis aussi : Qui ne saute pas n'est pas lyonnais... nais... OK JE SORS  Lips Sealed
Journalisée
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #27 le: 13-02-2007, 22:08 »

'je crains degun'


Ca je le dis tout le temps.  Cheesy
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
lénita
Invité
« Répondre #28 le: 13-02-2007, 22:19 »

j'ai m'vessie comme un capia-boule : j'ai ma vessie comme un châpeau boule, j'ai une envie urgente d'uriner
salut à tertous: bonjour tout le monde
Rastreint ! : il suffit ! Je vous somme de mettre fin de suite à cela, vos propos m'incommodent
Parlons pigeons (prononcer pidgeons) : parlons de sujets sans intérêts et qui ne fâchent pas
se prendre la tête pour des queues de cerises/de pelles : se disputer pour des choses sans importance
avoir un cul comme une mante à pronne :avoir un derrière aussi large qu'une manne de prunes
qué cul carré pour deux fesses rondes : avoir le cul plat alors qu'il est gros
Journalisée
tagada
Invité
« Répondre #29 le: 05-03-2007, 20:16 »

La fegniole faudrait qu'elle prenne la panosse histoire ripoliner les cagoinces qui commencent à schlinguer. Si elle continue à batoiller, ça va pas pétouiller, vais bouéler, lui passer une brossée avant de passer a dzo !  Cool
Journalisée
Pages: 1 [2] 3   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.098 secondes avec 20 requêtes.