NUTS - Nos Univers Très Sexy
07-10-2022, 21:33 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L'instinct maternel  (Lu 2520 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Tribalistas
Invité
« le: 27-11-2005, 11:48 »

Voilà une question qui me turlupine Roll Eyes. Perso, j'ai un peu de mal avec la notion d'instinct maternel. Pour moi ça n'a rien d'inné, j'irais même plus jusqu'à dire que ça n'existe pas.

J'ai fait quelques petites recherches et il semblerait que la majorité des psychanalystes soient d'accord avec moi. Il ne s'agit pas d'instinct maternel mais de lien ou d'amour maternel. Un lien indéfectible qui unirait la mère à son enfant pour la vie.
L'instinct maternel serait une notion applicable aux animaux, et encore pas à tous.

Donc ce qui m'intéresse c'est que vous en pensez, vous.
Mesdames, lorsque vous avez mis au monde votre (ou vos) bout(s) de chou, avez-vous été submergé par cette bouffée d'amour ? Si non, comment avez-vous vécu de ne pas répondre au schéma décrit comme étant le comportement soi-disant adéquat dans certains livres ? Croyez-vous que l'instinct maternel existe ? Si oui, qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Votre expérience personnelle ?

Il est bien évident que ces messieurs peuvent également donner leur avis
« Dernière édition: 04-03-2006, 02:51 par Tiger » Journalisée
philjoueur
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 551


« Répondre #1 le: 27-11-2005, 21:54 »

je ne peux pas répondre pour vous mesdames mais à la naissance "la bouffée" d'amour paternel m'a sauté à la tronche sans prévenir! Et c'est top!  Smiley
Journalisée

carpe diem!
Je résiste à tout....sauf à la tentation
sunrise
Invité
« Répondre #2 le: 28-11-2005, 20:56 »

J'ai vécu une grossesse difficile. 5 mois de nausées, 3 mois de contractions, couchée.
L'accouchement fut terrible, plus de muscles, pas de péridurale, à l'ancienne. Je crois que je n'ai jamais autant souffert de ma vie. Je ne me suis rendue compte de rien, mis à part que mes puces avaient l'air en bonne santé, ce qui était déja bien.

Et de retour dans ma chambre, je me suis mise à regarder ces 2 petits bouts qui gigotaient dans leur couveuse.  Je me suis demandée comment cela pouvait avoir tenu en moi.

Le lendemain, on me les a mis au sein la première fois. J'avais un gros sentiment de culpabilité, je n'avais pas réussi à les garder suffisament longtemps dans mon ventre pour qu'elles attaquent la vie en pleine forme, je n'arrivais même pas à les différencier. Je ne pouvais pas me lever, prendre soin d'elles. Et là, l'instinct a surgi. Je ne savais pas m'occuper d'un bébé, n'avais jamais été attirée par les nourrissons. Mais là, elles n'avaient que moi, je devais agir pour elles. Et avec 2 préma, le temps de réflexion est très vite limité, donc c'est l'instinct qui parle. J'ai tout de suite, à ma grande surprise d'ailleurs, trouvé les gestes, les attitudes. Pour moi, c'était l'instinct. L'amour, lui, est venu plus tard, s'est forgé au fil des jours, des mois, des années.

Journalisée
bichounette
Invité
« Répondre #3 le: 11-02-2006, 18:55 »

Bonjour,

J'ai vécu une grossesse assez difficile et jusqu'à ce que je sois enceinte je ne m'interessai absoluement pas aux enfants.
Et puis, j'ai failli perdre ma fille lors de l'accouchement et là j'ai su qu'elle etait toute ma vie.
C'est fou, moi qui n'avait quasiment jamais pris un bébé dans les bras je me suis retrouvé à avoir des gestes instinctifs que je n'aurai jamais cru savoir faire.
Alors oui, je pense que l'instinct maternel existe.
Journalisée
Flibette
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 23 264

NUTS n'est pas un site de rencontre...


« Répondre #4 le: 12-02-2006, 06:42 »

Instinct maternel, je ne sais pas. Encore que, d'un point de vue ontologique (je ne suis pas certaine du terme), doit bien y avoir quelques éléments de réflexion (j'avoue, j'ai la flemme de chercher!).

Pour ma part, je parlerais peut être plus d'un sentiment maternel, d'une consicence de l'état de mère (voire le post d'une autre.)

Peut être que je me trompe, mais pour moi, la notion d'instinct renvoie à ce que l'on pourrait nommer "inné". En d'autres termes, être capable de savoir quels gestes faire dans telle ou telle situation lorsque l'on devient mère et que l'on a pas d'expérience des nouveaux-nés. Comme ci ces gestes étaient inscrits en nous.

J'ai plus la sensation que nous aprenons au contact de nos bébés. Nous faisons les bons gestes par exérience et en prenant conscience de notre nouveau statut.

La vague d'amour que décrit Triba n'est en effet pas systématique et nous avons eu qq témoignages qui le montrent. Je pense qu'on n'est pas mère d'emblée mais qu'on le devient et que tout cela est conditionné par notre vécu de la grossesse et notre passé (oui, je sais, la Freudienne, arrête de radoter!)

D'un point de vue plus pragmatique et du comment que ça s'est passé pour moi:

Grossesse presque comme sur des roulettes: pas de nausées, juste une terrible envie permanente de dormir et une sensibilité emotionnelle accrue (une mouche qui pète me faisait pleurer, c'est dire...) Beaucoup de joie et de bien être tout au long de cette grossesse dont je garde des souvenirs très forts (je "savais" avant le test, fringales de saumon fumé, première eccho, premiers mouvements, etc.) Fin de la grossesse un peu moins drôle avec hospitalisation et déclenchement de l'accouchement pour le lendemain matin parce que bébé était en souffrance et que j'enflais à vue d'oeil.  Undecided

Bref, après avoir vu le coeur de mon fils jouer aux montagnes russes modèle gigantesque comme chez les ricains, m'être préparée à subir une éventuelle césarienne, le moment où je l'ai senti sortir de moi a été un soulagement sans nom. Il s'est mis à pleurer après moi, le coquin!
Dès lors, j'ai été la mère de mon fils (on ne rigole pas sur l'expression, merci, c'est fait exprès!  Tongue)
Les gestes je les connaissais pour m'être occupée de quelques autres nouveaux-nés. Mais, là, c'est vrai qu'il y avait quelque chose de différent. Il ne s'agissait pas d'une notion d'instinct mais bel et bien de ce sentiment d'être mère.

« Dernière édition: 12-02-2006, 07:05 par Flibette » Journalisée

Ne jamais dire jamais...
Camille
Parrain : runaway
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 25 506

Parfois il vaut mieux aoir la paix qu'avoir raison


« Répondre #5 le: 12-02-2006, 15:11 »

J'ai eu les bouffées d'amour direct, a la seconde ou je les aient vu, j'ai toujours pensé que moi seule savait ce qui etait le mieux eux, par exemple pour la troisième j'ai carrement ignoré ce que les soignants voulaient me faire faire, lui donner des biberons parce que soit elle grossissait pas assez, elle est née a 4 kg 50 elle pouvait bien attendre une demi journée de plus que mon lait arrive. Et j'ai eu raison.
Bref revenons a nous moutons, c'etait peut-être bien l'instinct qui me disait que je pouvais le faire. Et quand on reconnait le pleure de ses enfants entre mille, c'est de l'instinct ou de l'amour.

Cet amour se transforme au fil des années maintenant ils se détachent de moi et j'ai hate qu'ils s'envolent j'ai des choses vivre sans eux maintenant.
Journalisée

L'avis des autres n'est que la vie des autres
lénita
Invité
« Répondre #6 le: 14-02-2006, 11:53 »

ben moi je suis en plein dedans puisqu'ils ont 15 mois ...

je me rappellerai toujours la première fois que je les ai vu, senti ... çà a été magique ...

je sais lequel pleure, lequel rit ... ce sont mes "tripes" qui parlent ...

pour nous, ce fut une césa ... prévus le 26 décembre, ils sont arrivés le 2 novembre ...

le 1er au matin, j'ai perdu les eaux ... direction la clinique où on m'a dit que je devrais rester allongée 2 mois ...
ouaiche ... contractions toute la nuit ... et le lendemain matin césa ... on m'enmène au bloc et je pleure tout le long du chemin ... je ne veux pas que mes bébés naissent le jour des morts ...

Arrivée au bloc ... l'anesthésiste, un homme charmant me dit ... aaaaaaaaah madame est forte, double dose alors ... je te me l'ai envoyé chier ... mais il s'est rattrappé après ... en me décrivant tout ce qu'il se passait ... je vois passer un premier petit paquet ... et puis un second ... pour le premier, je ne dis rien à moitié sonnée ... par contre je réclame qu'on me montre le second ... et là, je vois un petit bout de mon Nathan ...

7h plus tard je peux enfin monter les voir (en néonatal) je reçois mon Thomas dans les bras ... peau contre peau ... directement il se love contre moi ... on se reconnait ... pas le moindre doute !

5 semaines de néonatal pour eux ... on a eu le temps de s'apprivoiser ... et puis retour à la maison.

Il n'y a rien à faire ... l'instinct en ce qui les concerne ... c'est ... animal !
« Dernière édition: 14-02-2006, 17:35 par lénita » Journalisée
Kaï
Invité
« Répondre #7 le: 02-03-2006, 11:31 »

rhétorique enfantine, joute oratoire ou de l'art de toujours vouloir avoir le dernier mot

choupette: je préfère les cheveux blondes aux cheveux brunes ; mes copines sont plus belles que moi

moi (n'écoutant que mon coeur de mère bafouée): mais tu es belle mon coeur, trés belle et....tu es brune !

c: c ets plus joli  , on voit mieux les tresses, je veux avoir les cheveux blondes chez le coiffeur .

moi : tu es trop petite pour faire une couleur

c : pourquoi ? je t’ai rien dit quand t’as été chez le coiffeur moi , t’as fait ce que tu veux (pas blond héhé)

moi (ptin qui c est qui commande ici !) :c’est les adultes qui font ca comme le vernis a ongle , pas les petites filles, pas besoin ! et pi ca abime les cheveux.

c :ben pourquoi tu le fais alors

moi (énervée) : parce que moi je coupe mes cheveux donc ce qui est abimé ! toi tu veux que tes cheveux poussent

c : ben je vais chez le coiffeur, tu coupes mes cheveux et apres je fais des cheveux blondes.

moi : choupette ! de toute facon les blondes sont idiotes et tu es très belle ! point barre !et on dit blonds pas blondes, point barre

c: je me ferai blonde quand je serai grande et tu pourras rien dire , point barre

Après j’ai expliqué que c’est une plaisanterie mais me sentant coupable je présente mes excuses a toutes vos blonditudes ! mais j’avo pas assurée sur ce coup la ! c’est tout qu ‘est ce que j’ai trouvé a dire parce qu’en plus comme suis pas blonde , j’arrive pas a faire deux choses en meme temps, a savoir conduire et défendre la brunitude !
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.117 secondes avec 20 requêtes.