NUTS - Nos Univers Très Sexy
11-08-2022, 13:25 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L'idée d'avoir un gosse me dégoûte  (Lu 10536 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ev-va
Invité
« Répondre #30 le: 24-10-2006, 13:45 »

je ne sais pas si tous le monde sera daccord mais je pense qu'on est jamais pret a etre parent et c uniquement avec l'amour que les enfants nous donnent que l'on devient parent et envie de l'etre...   Undecided
Journalisée
Apollo
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 149


« Répondre #31 le: 24-10-2006, 14:18 »

je ne sais pas si tous le monde sera daccord mais je pense qu'on est jamais pret a etre parent et c uniquement avec l'amour que les enfants nous donnent que l'on devient parent et envie de l'etre...   Undecided

En tant qu'homme, je pense qu'à un moment on a envie d'assurer sa descendance; ce n'est pas une envie physiologique mais plutôt psychologique.
A ce moment là, je me suis senti prêt. Mais, j'ai mis 40 ans pour cela.... Enfin 15 ... C'est à dire à partir du moment ou j'avais mon autonomie matérielle et à partir du moment ou j'ai estimé être à même de lui assurer le bonheur matériel, ce qui, avec le recul est un faux débat.
Par contre, je crois qu'il existe un moment ou chacun se sent prêt et certains, ne s'y sentent jamais effectivement.

Justine, concernant ton appréhension sur les changements physiques, j'ai au moins un exemple très très proche; et bien, elle est comme neuve. Mais, le changement physique n'est pas une fatalité non plus, vous me contredirez si je dis une bêtise. Un corps s'entretient et, il est vrai, qu'un enfant en bas age laisse moins de temps pour ça, mais c'est une fausse excuse parce que le Papa il est là lui aussi. Mais est ce que cette appréhension vis à vis de ces éventuels changements ne constitue pas un prétexte qui masque le fait que tu n'es tout simplement pas prête dans l'absolu ?
Journalisée

Je préfère dévisager avant d'envisager.
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #32 le: 14-11-2006, 13:44 »

une fois de plus, d'accord avec dragonne, et avec plein d'autres choses qui ont été dites :

Plus t'es jeune, moins ça "ramollit"( J'ai eu mon fils à 24 ans, trois mois après sa naissance j'étais plus mince qu'avant le début de ma grossesse, j'ai grandi de 3 centimètres, mes seins qui avaient été abimés par une pillule trop dosée se sont raffermis.)
De toute façon les années qui passent se chargeront de "l'irréparable outrage du temps"

Pas de sacrifice : tu reçois plus que tu ne donnes. L'idée du sacrifice, c'est plus  une tournure d'esprit qu'on se forge qu'une conséquence de la maternité.


Quant à perdre son indépendance, ce n'est que partiellement vrai. Un enfant, c'est pas un boulet. Pourquoi vouloir à tout prix leur tricotter une vie dont soi même on n'a pas envie? une vie de trop de confort et d'absence d'aventure et de mouvement ? On s'épanouit et se construit AUSSI dans l'aventure, tant qu'on a la stabilité affective.


Et puis, ce n'est absolument pas une obligation de procréer, ça vient un jour, ou bien ça vient jamais, cette envie là. et justement, pourquoi regretter de ne pas avoir envie ?
J'ai des cops qui n'ont jamais voulu avoir  d'enfant.  Maintenant, elles sont trop vieilles pour en avoir, mais ne regrettent pas. Plein d'autres choses remplissent leur vie, et elles se sont transformées en tata gateau.
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.096 secondes avec 20 requêtes.