NUTS - Nos Univers Très Sexy
18-06-2024, 13:17 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2 ... 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Parents mechants  (Lu 10657 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Geg
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Messages: 14 243

Avant, j'etais Moi... mais c'etait avant.


« le: 13-06-2015, 14:36 »

Il existe une tendance (meme chez mes potes) a laisser les enfants vivre leurs experiences dans le plus jeune age sans aucune regle. Je ne suis pas d'accord. J'ai trouve un texte sur facemouton qui me parle bien plus. Je vous le livre
"
Lettre ouverte à tous les parents méchants.
 Par un Neuropsychologue
 Un jour, quand mes enfants seront assez vieux, pour comprendre la logique qui motive un parent, je vais leur dire, comme mes parents méchants m'ont dit:
 Je t'ai aimé assez pour te demander où tu allais, avec qui, et quand tu serais de retour à la maison...
 Je t'ai aimé assez pour être patiente jusqu'à ce que tu découvres que ta nouvelle meilleure amie ou ton grand copain, n'était pas fréquentable....
 Je t'ai aimé assez pour me tenir plantée là dans le cadre de porte pendant deux heures tandis que tu nettoyais ta chambre, une affaire de 15 minutes en principe !
 Je t'ai aimé assez pour te laisser voir la colère, la déception et les larmes dans mes yeux. Les enfants doivent apprendre que leurs parents ne sont pas parfaits.
 Je t'ai aimé assez pour te laisser assumer la responsabilité de tes actions même lorsque les pénalités étaient si dures qu'elles ont presque brisé mon coeur.
 Mais surtout,
 Je t'ai aimé assez pour dire NON même quand je savais que tu me détesterais pour ça. Telles étaient les batailles les plus difficiles de toutes. Je suis heureuse de les avoir gagnées, parce qu'à la fin, tu y as gagné aussi. Et un jour, quand tes enfants seront assez vieux pour comprendre la logique qui motive des parents«méchants», tu leur diras :
 Vos parents étaient ils méchants?
 Les miens l'étaient J'ai eu les parents les plus méchants du monde entier ! Pendant que d'autres enfants mangeaient des sucreries pour les repas, j'ai dû manger des céréales, des oeufs, et des légumes. Quand d'autres ont eu du Coca et des hamburgers pour le dîner, j'ai dû manger de la viande, du fromage,des crudités et des fruits... Sans oublier toutes ces crêpes et gâteaux que ma maman nous a faits... Et vous pouvez
 deviner que ma mère m'a fait des dîners qui étaient différents de celui des autres enfants.
 Mes parents ont insisté pour savoir où j'étais en tout temps. On aurait pu croire que j'étais enfermée dans une prison. Ils devaient savoir qui mes amis étaient et ce que je faisais avec eux.. Ils insistaient si je disais que je serais partie pour une heure, pour que ce soit seulement une heure ou moins..
 J'avais honte de l'admettre, mais mes parents ont enfreint la loi sur la
 protection des enfants concernant le travail en me faisant travailler. J'ai dû faire la vaisselle, mon lit (quelle horreur!), apprendre à faire la cuisine, passer l'aspirateur, faire mon lavage, vider les poubelles et toutes sortes d'autres travaux cruels.... Je pense qu'ils se réveillaient la nuit pour imaginer de nouvelles tâches à me faire faire...
 Ils ont toujours insisté pour que je dise la vérité, juste la vérité et rien que la vérité. Au moment où je suis devenue adolescente, ils pouvaient lire dans mon esprit et avaient des yeux tout autour de la tête. Puis, la vie est devenue vraiment dure !
 Mes parents ne laissaient pas mes amis juste klaxonner quand ils venaient me chercher. Ils devaient venir à la porte pour qu'ils puissent les rencontrer. Pendant que chacun pouvait fréquenter un ou une petit(e) ami(e) quand ils avaient 12 ou 13 ans, j'ai dû attendre d'en avoir 16
 À cause de mes parents, j'ai manqué beaucoup de choses que d'autres enfants ont expérimentées. Je n'ai jamais été prise pour vol à l'étalage, vandalisme, alcoolisme, ni même arrêtée pour tout autre crime. C'était «tout de leur faute».
Maintenant que j'ai quitté la maison, je suis instruite et une adulte honnête. Je fais de mon mieux pour être un parent méchant comme mes parents l'étaient.
 Je pense que c'est ce qui ne va pas avec le monde aujourd'hui. Il n'y a
 pas assez de parents méchants!
 Merci donc à toutes les parents qui ont été assez méchants dans notre jeunesse pour nous apprendre à être de méchantes bonnes personnes.

Stéphanie CHARIOT-AUCHERE
 Neuropsychologue - Centre Hospitalier
 55, rue Docteur Jean Michel
 39000 Lons le Saunier"

Merci madame Chariot-Auchere, moi aussi je suis une maman mechante.
Journalisée
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #1 le: 13-06-2015, 16:28 »

J'ai été une maman méchante aussi.
Avec la réussite que l'on sait.
Ceci dit, maintenant que cette parenthèse dramatique de vie est définitivement refermée, mon fils va  bien, et il est à son tour un papa méchant.
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
léni
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 8 160


« Répondre #2 le: 13-06-2015, 16:53 »

Je ne sais pas si je suis une maman méchante
J'essaie de faire de mon mieux
Mes GP's ayant été très très strictes genre aucune copine n'était assez bien pour venir jouer à la maison. ...j'ai plutôt tendance à prendre le contre pied et à accueillir tout le monde.
Et je peux aussi bien leur servir un hamburger frites oignons frits que des brocolis des poivrons des épinards

Je suis une maman qui fait ce qu'elle peut bien consciente d'être faillible.
Journalisée

A coeur vaillant rien d'impossible!
Valentine
Marraine : Lise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 8 817


« Répondre #3 le: 13-06-2015, 23:23 »

Je suis une mère hyper méchante. Tant qu'ils vivent sous mon toit je dois savoir ce qu'ils font même si j'ai bien conscience qu'ils ne me racontent pas tout
Journalisée

pas tous les jours facile mais mieux avec que sans...
Chnaps
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 593


« Répondre #4 le: 14-06-2015, 10:36 »

Je ne serais jamais une maman méchante, pour sûr  Grin

Plus sérieusement, être méchant, il faut l'être un minimum pour faire rentrer de bonne choses dans la tête du gosse.
Mais mes parents n'ont pas vraiment été méchant avec moi (j'étais pas turbulent aussi...) et je ne pense pas être mal élevé.
Pour être parent, il faut savoir aller contre sa nature, de temps en temps  Cool
Journalisée
Cardamone
Parrain : Hotllywood
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 27 191

L'amour est sexuellement transmissible.


« Répondre #5 le: 14-06-2015, 16:15 »

C'est pas être méchant, c'est être rigoureux et mettre du cadre. Le B A BA quoi... et les enfants doivent comprendre que la loi, et bien ce sont les parents. Oui c'est pas démocratique mais c'est comme ça  Grin Cela peut-être ingrat pour les parents, leur faire tenir le mauvais rôle auprès de leur enfant, mais c'est ce qu'il faut faire, tout en ne mélangeant pas rigoureux et rigide ou intrusif. Car un enfant reste malgré tout un individu à part entière qui n'est pas la propriété et le terrain "de choses à prouver" de ses parents.
Journalisée

Soyez vous mêmes, tous les autres sont déjà pris.
mescalero
Marraine : Isabelle183
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 22 488


« Répondre #6 le: 14-06-2015, 17:43 »

C'est pas être méchant, c'est être rigoureux et mettre du cadre. Le B A BA quoi... et les enfants doivent comprendre que la loi, et bien ce sont les parents. Oui c'est pas démocratique mais c'est comme ça  Grin Cela peut-être ingrat pour les parents, leur faire tenir le mauvais rôle auprès de leur enfant, mais c'est ce qu'il faut faire, tout en ne mélangeant pas rigoureux et rigide ou intrusif. Car un enfant reste malgré tout un individu à part entière qui n'est pas la propriété et le terrain "de choses à prouver" de ses parents.
100% d'accord.
Le problème vient du fait que les enfants ne sont plus une fatalité, mais désires. On fait un "projet d'enfant". Du coup on le surinvestit.
Journalisée

El espíritu del Lobo camina conmigo
Kaï
Parrain: Pbu29
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 4 553


« Répondre #7 le: 14-06-2015, 19:53 »

Que de beaux discours !
Et si être parents était faire du mieux qu'on peut dans un monde où il n'y a plus de crédibilité dés qu'il s'agit d'autorité.
Journalisée

"si çà continue,il faudra que çà cesse."
Kaï
Parrain: Pbu29
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 4 553


« Répondre #8 le: 14-06-2015, 19:54 »

C'est pas être méchant, c'est être rigoureux et mettre du cadre. Le B A BA quoi... et les enfants doivent comprendre que la loi, et bien ce sont les parents. Oui c'est pas démocratique mais c'est comme ça  Grin Cela peut-être ingrat pour les parents, leur faire tenir le mauvais rôle auprès de leur enfant, mais c'est ce qu'il faut faire, tout en ne mélangeant pas rigoureux et rigide ou intrusif. Car un enfant reste malgré tout un individu à part entière qui n'est pas la propriété et le terrain "de choses à prouver" de ses parents.

 Si c'était aussi simple que ton exposé, ce serait cool de faire des enfants !
« Dernière édition: 14-06-2015, 20:08 par Kaï » Journalisée

"si çà continue,il faudra que çà cesse."
mescalero
Marraine : Isabelle183
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 22 488


« Répondre #9 le: 14-06-2015, 20:35 »

Si c'était aussi simple que ton exposé, ce serait cool de faire des enfants !

Justement, ce n'est pas cool, et ça ne le sera jamais, d'élever un enfant.
Mais on fait croire aux jeunes que la parentalité est la quintessence du bonheur.
Avant quand la grossesse était une fatalité qui transformait la jeune femme insouciante qui sortait le samedi soir au bal (et couchait de temps en temps) en mère et en épouse (on épousait le père une fois "tombée enceinte"), on avait moins de mal à être un peu "méchant" avec les sales mômes.
Journalisée

El espíritu del Lobo camina conmigo
Célimène
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3 377


« Répondre #10 le: 14-06-2015, 20:56 »

Un peu manichéenne la neuro psychologue, non ?

Je n'ai pas d'enfants, donc un avis non autorisé sur la question mais j'observe dans mon entourage que l'éducation stricte ne garantit rien (pas plus que l'éducation libérale d'ailleurs). J'ai le sentiment qu'on peut donner des valeurs et des principes à des enfants sans pour autant les respecter de façon prussienne 24/7, tout simplement parce que nous sommes des êtres humains.

Enfin, j'ai eu des parents très stricts sur les sorties et sur l'éducation en général (en revanche tout le monde était le bienvenu à la maison), ça ne m'a pas empêchée de faire les pires bêtises à 14 ans et d'en réchapper pendant que ça tournait moins bien pour certains de mes copains...

Dit autrement, je suis d'accord avec leni  Smiley.
Journalisée

Any fool can know, the point is to understand. Albert Einstein
Geg
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Messages: 14 243

Avant, j'etais Moi... mais c'etait avant.


« Répondre #11 le: 14-06-2015, 21:59 »

Je ne crois pas qu'elle parle d'education prussienne.

Je donne un exemple qui me fait bondir: chez mes amis a l'education liberale, j'entends "j'ai un enfant couche tard, c'est dur le matin de la reveiller".

Et ben moi ca me fait bondir: je suis une maman mechante parce que ma fille doit etre au lit la plupart du temps a 21h. Il y a des exceptions mais ca reste des exceptions, c'est pas la regle.

Ce sont ces choses la dans l'education liberale qui me font bondir.
Journalisée
Cardamone
Parrain : Hotllywood
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 27 191

L'amour est sexuellement transmissible.


« Répondre #12 le: 14-06-2015, 23:43 »

Si c'était aussi simple que ton exposé, ce serait cool de faire des enfants !


Je n'ai pas d'enfant donc c'est facile oui de dire cela pour moi.

Tout ce que je sais, c'est que même si nos enfants font les pires conneries, ça veut pas dire qu'ils sont des futurs délinquants, et que ça ne fera pas des adultes responsables. Et mettre des lois à tout va et être "parent méchant" ne garanti pas contre certains accidents.

Mais j'ai eu des parents qui m'ont toujours dit que la loi c'était eux, et ils l'ont appliqué et ça compte. ça j'en suis persuadée. Si j'ai des enfants un jour, j'aurais reçu ça, ce ne sont pas les enfants qui commandent. ça ne veut pas dire que c'est facile, je n'ai jamais dis ça, je pense même que c'est beaucoup plus difficile de bien éduquer que le contraire... et que les parents baissent souvent la garde car cela demande une énergie sans relâche. Et c'est fatiguant... C'est beaucoup plus reposant d'être "coulant"..
Journalisée

Soyez vous mêmes, tous les autres sont déjà pris.
Célimène
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3 377


« Répondre #13 le: 15-06-2015, 00:55 »

Je ne crois pas qu'elle parle d'education prussienne.

Je donne un exemple qui me fait bondir: chez mes amis a l'education liberale, j'entends "j'ai un enfant couche tard, c'est dur le matin de la reveiller".
Je crois qu'on ne positionne pas tous la "méchanceté" (autrement appelée "c'est pour ton bien") au même endroit.
Quand la dame dit que ses parents exigeaient de rencontrer ses copains, je ne trouve pas ça méchant, je trouve ça intrusif, déplacé et surtout je trouve que ça traduit une absence de confiance, or, je crois qu'une bonne partie de l'éducation repose sur la confiance.
Quand elle dit qu'elle ne mangeait pas de hamburgers mais des légumes, je trouve ça terriblement moralisateur, on peut aussi, parfois, décongeler une pizza parce qu'on n'a pas eu le temps/l'envie et on ne devient pas de mauvais parents pour autant.
Quand elle dit qu'elle était obligée de faire son lit, je n'en saisis pas la raison, si elle souhaite se recoucher dans un lit pas fait et qu'elle est seule dans sa chambre, quel est le problème ?
Bref, je n'aime pas cette façon de positionner le parent comme omniscient, parfait et exemplaire 24/7, ça ne laisse que trop peu de place au dialogue, me semble-t-il.

J'étais une enfant couche tard, mes parents avaient beau me mettre au lit à 20h30, je dormais rarement avant minuit, d'ailleurs je le suis restée, on ne peut pas toujours tout réglementer Smiley. En revanche, il n'était pas envisageable que je ne dise pas bonjour Madame/Monsieur, que je tutoie les gens (même les proches) ou encore que je mange des fruits avec mes doigts (ce qui peut être assez sport à 6 ans avec une pomme)... Mais jamais ils n'ont exigé de "valider" mes amis. Comme qui, je les ai toujours trouvés prussiens mais ça aurait pu être pire  Grin.

Tout ceci pour dire que je ne supporte pas les gamins mal élevés mais que j'en ai certainement ma propre définition Smiley.
« Dernière édition: 15-06-2015, 01:13 par Célimène » Journalisée

Any fool can know, the point is to understand. Albert Einstein
léni
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 8 160


« Répondre #14 le: 15-06-2015, 06:29 »

Je suis d'accord avec Celimene.
Je ne serai jamais stricte ou autoritaire.
J'aime rencontrer les copains de mes gosses.
Il n'est pas envisageable de ne pas dire bonjour gentiment, de ne pas faire ses devoirs de ne pas goûter à tout de ne pas mettre ses deux mains sur la table quand on mange. ...
Mais quand je fais le souper je leur demande souvent ce qu'ils ont envie de manger. ...ils ne font pas leur lit... à leur âge  (presque 11 ans ) ils sont au lit à 20h30 mais s'endorment rarement avant 21h30. Le weekend c'est jusque 22h et quand on fait la fête c'est 23h.
Mes gamins sont de gentils enfants qui se levent spontanément dans le bus pour laisser leur place qui s'occupent des autres  (vieux et jeunes ) et j'ai confiance en eux.
Après des bêtises tout le monde en fait. Dans ma campagne profonde on dit "il faut être pris pour être appris ".
Journalisée

A coeur vaillant rien d'impossible!
Pages: [1] 2 ... 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.09 secondes avec 19 requêtes.