Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
17-10-2018, 03:23
523 421 Messages dans 12 621 Fils de discussion par 248 Membres
Dernier membre: big
NUTS - Nos Univers Très Sexy  |   |  Le reste de la famille  |  Est-on obligé d'aimer ses enfants ? 0 Membres et 1 Invité
Pages: 1 [2] Bas de page
Auteur Fil de discussion: Est-on obligé d'aimer ses enfants ?  (Lu 4403 fois)
Ma'am Scawlett'
Marraine : lénita
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 1 302

Moi sans la langue, sans Sexe je m'exsangue ....


« Répondre #15 le: 25-05-2007, 13:35 »

Et dans le cas où votre enfant devient un monstre de cruauté, ou un pédophile, un teur psychopate, un violeur répititif Huh
Journalisée

"Le plaisir, qui est bien en effet l'unique mobile de la réunion des deux sexes, ne suffit pourtant pas pour former une liaison entre eux [...], s'il est précédé du désir qui rapproche, il n'est pas moins suivi du dégoût qui repousse. C'est une loi de la nature, que seul l'Amour peut changer".
Flibette
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 21 292

NUTS n'est pas un site de rencontre...


« Répondre #16 le: 25-05-2007, 13:57 »

Et dans le cas où votre enfant devient un monstre de cruauté, ou un pédophile, un teur psychopate, un violeur répititif Huh


Ca doit être l'enfer mais je pense qu'après une période de déni ("non, ça n'est pas possible", etc.), je continuerais à l'aimer ce qui ne signifie pas que ses actes ne me feraient pas horreur.

Sans parler de la culpabilité: "Mais qu'est-ce que j'ai raté / fait pour qu'il soit devenu ainsi?"  Undecided

Journalisée

Ne jamais dire jamais...
tanagra_92
Invité
« Répondre #17 le: 25-05-2007, 14:11 »

J'ai fait partie des mamans qui rejettent leur enfant et j'ose l'écrire maintenant c'est parce que la relation a beaucoup évolué et mes sentiments pour mon fils depuis quelques années sont très forts MAIS à une époque on ne s'occupait pas des femmes paumées comme moi ; je sais que depuis les mentalités ont évolué et que des mamans sont prises en charge dès la maternité pour gérer cette problèmatique, enfin me suis-je dit, dommage que personne à l'époque n'ait vu ou voulu voir que j'étais profondément malheureuse et je sais que j'ai fait soufrir mon fils.
Journalisée
Flibette
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 21 292

NUTS n'est pas un site de rencontre...


« Répondre #18 le: 25-05-2007, 14:16 »

J'ai fait partie des mamans qui rejettent leur enfant et j'ose l'écrire maintenant c'est parce que la relation a beaucoup évolué et mes sentiments pour mon fils depuis quelques années sont très forts MAIS à une époque on ne s'occupait pas des femmes paumées comme moi ; je sais que depuis les mentalités ont évolué et que des mamans sont prises en charge dès la maternité pour gérer cette problèmatique, enfin me suis-je dit, dommage que personne à l'époque n'ait vu ou voulu voir que j'étais profondément malheureuse et je sais que j'ai fait soufrir mon fils.


Je ne connais pas ton histoire, mais finalement ton fils, tu l'aimais. Ton rejet ne me semble pas être le fruit d'un acte volontaire ("Ce p'tit con qui ne fait que des conneries, je le rejette." par exemple) mais plutôt d'un trouble, d'une difficulté venant de toi (ce qui tu appelles "femmes paumées", c'est aussi le cas de femmes souffrant d'une dépression post partum, par exemple). Pour moi, c'est très différent d'une absence d'amour ou d'une indifférence pour ses enfants de manière intrinsèque.

Journalisée

Ne jamais dire jamais...
tanagra_92
Invité
« Répondre #19 le: 25-05-2007, 15:14 »

pas envie d'en dire plus sur le sujet
c'est trop difficile ET SURTOUT il y a trop de gens qui ne comprennent/n'acceptent pas cette réalité ; ce qui m'a soulagée et un peu déculpabilisée c'est quand certains professionnels ont décidé de créer des maisons "maman/bébé", je n'étais pas la seule OUF
Journalisée
Lise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 11 429

Bone Collector


« Répondre #20 le: 25-05-2007, 16:59 »

pas envie d'en dire plus sur le sujet
c'est trop difficile ET SURTOUT il y a trop de gens qui ne comprennent/n'acceptent pas cette réalité ; ce qui m'a soulagée et un peu déculpabilisée c'est quand certains professionnels ont décidé de créer des maisons "maman/bébé", je n'étais pas la seule OUF

J'ai vu un reportage plutôt bien foutu sur ce thème sur Arte. Je crois entrevoir ce dont tu veux parler...
Mais je pense que ce problème n'est aucunement lié à l'amour que tu as ou pas pour tes enfants.
Journalisée

Des souvenirs, pas de regrets.
Hiero
Marraine : Marie
Nuts junior

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 86


« Répondre #21 le: 25-05-2007, 17:05 »

Et dans le cas où votre enfant devient un monstre de cruauté, ou un pédophile, un teur psychopate, un violeur répititif Huh

Euh déjà c'est plus "un enfant" .... mais bon je n'ai pas le recul.

Puis cétipa que c'est génétique toussa depuis peu Huh!!!

Alors, se retrouver dans la même cellule que son enfant ça rapproche


Dans tous les cas, c'est peut être pas obligé, et puis on peut comprendre toutes les situations, mais ne pas avoir été aimé (ou seulement avoir ce sentiment) c'est un sacré boulet au pied
« Dernière édition: 25-05-2007, 17:07 par Hiero » Journalisée
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 16 447


« Répondre #22 le: 26-05-2007, 01:16 »

Je ne sais pas, mais je comprends, enfin, je crois.
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
Dragonne
Invité
« Répondre #23 le: 26-05-2007, 09:11 »

Il me semble que c'est un syndrome reconnu aujourd'hui, c'est un rejet complet de l'enfant au depart lie effectivement a un post partum aigu.
http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=DEV&ID_NUMPUBLIE=DEV_014&ID_ARTICLE=DEV_014_0047 (un peu long mais tres interessant, ne pas se fier au titre pour les conclusions, c'est juste parce que ca a ete ecrit par un psychiatre).

Je crois que je comprends aussi, en tout cas ton temoignage me touche Tan  kiss
Journalisée
tanagra_92
Invité
« Répondre #24 le: 28-05-2007, 00:12 »

L message que je voulais faire passer était à la fois un témoignage et peut être l'ouverture d'une porte à d'autres qui vivent ou ont vécu un rejet de leur enfant mais n'osent pas en parler.
Mrci au ut's people pour leurs gentils messages, mon fils est grand maintenant et le 1er qui l'embête je lui pète les dents  Cheesy
Journalisée
Pages: 1 [2] Haut de page
NUTS - Nos Univers Très Sexy  |   |  Le reste de la famille  |  Est-on obligé d'aimer ses enfants ? « Prec Suiv »
    Aller à: