NUTS - Nos Univers Très Sexy
18-06-2024, 14:48 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Sondage
Question: les devoirs à la maison en primaire, pour ou contre ?
pour - 16 (72.7%)
contre - 5 (22.7%)
sans opinion - 0 (0%)
quelle est la couleur du cheval blanc d'Henry IV - 1 (4.5%)
Total des votants: 19

Pages: 1 [2] 3 ... 9   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: les devoirs à la maison, pour ou contre ?  (Lu 20717 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Chrisdedax
Marraine : Lulu la Nantaise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 432


WWW
« Répondre #15 le: 28-03-2012, 10:12 »

Je suis pour !
Les habitudes de travail et l'investissement personnel s'inculquent de bonne heure. C'est un message que j'ai tenté de transmettre à mes minis. L'aîné a eu son bac STI mention AB puis est parti dans la vie active, la cadette est actuellement en fac de langues après un bac littéraire mention TB.
Concernant ma cadette, elle est en coloc avec 3 ami(e)s à Bordeaux, dont 2 en prépa. Et c'est là que l'on s'aperçoit que si des habitudes de travail perso et de méthodologie n'ont pas été acquises dès le plus jeune âge, c'est la galère assurée.
Journalisée

"L'amour, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il parait urgent de me taire..."P.Desproges
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #16 le: 28-03-2012, 10:52 »


Parce qu'il me semble qu'il est plus facile à un enfant d'apprendre ses leçons dans le calme, et à un moment où il est plus réceptif... Quand il y a 25 enfants qui ânonnent leur récitation, je ne suis pas certaine qu'ils arrivent à se concentrer et à retenir ce qu'ils apprennent.

Voilà. Et ce n'est pas forcément à la maison qu'il pourra avoir ce calme.
On en revient à l'éternel schéma de la classe telle qu'on la connait, sans même envisager que la structure scolaire pourrait être différente. Et que dans cette structure, il pourrait y avoir des espaces géographiques et de temps qui soient autres que le schéma classe classique, à savoir l'éponge qui absorbe le savoir qui vient d'en haut.
Si le prof ne sert qu'à dire tout haut ce qu'on peut trouver dans des livres, à quoi il sert ?

Chris, je ne remets pas en cause la valeur du travail.
Mais pourquoi ce travail  se ferait à la maison ?
C'est si difficile que ça d'imaginer que ce travail, y compris le travail perso, peut se faire pendant les sept heures quotidiennes qui y sont consacrées.
Ne pourrait-on imaginer qu'au lieu de cours magistraux (dont on connait l'inutilité en terme de ce qu'on en retient)pourraient être remplacés par du travail perso, fait à l'école ?
Ne pourrait-on pas rendre efficaces ces temps scolaires tellement dilués ?

Ma pensée est que si la directive de 1956 de ne pas donner de travail à la maison n'a pas été respectée depuis, c'est parce que les parents, par orgueil, veulent faire trimer plus leur bambin pour qu'ils soient le "meilleur'' de la classe. Je caricature, mais c'est l'idée.





Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
Transformers
Marraine : Cardamone
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 657


« Répondre #17 le: 28-03-2012, 11:10 »

Moi je vois un peu comment ça se passe en Allemagne (en Belgique c'est quasi comme en France), et quand je raconte la vie des enfants en primaire ça donne ça :

- Les enfants ont cours de 8h30 à 16h30 -------------------->  Effrayé mais quand font-ils du sport ou de la musique ??

- Ils ont au moins une heure de devoir le soir ----------------->  Effrayé mais quand se reposent-ils que font-ils donc la journée ??

- Ah oui mais ils ont plein de vacances dans l'année -----------> Effrayé mais comment supportent-ils ces changements de rythmes si fréquents ?

Conclusion germanique : pauv petits nenfants français  Triste
Journalisée

Ce n'est pas le doute qui rend fou, c'est la certitude - Frédo
lolokikou
Parrain : Big Wedge
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2 023


« Répondre #18 le: 28-03-2012, 11:26 »

Voilà. Et ce n'est pas forcément à la maison qu'il pourra avoir ce calme.
On en revient à l'éternel schéma de la classe telle qu'on la connait, sans même envisager que la structure scolaire pourrait être différente. Et que dans cette structure, il pourrait y avoir des espaces géographiques et de temps qui soient autres que le schéma classe classique, à savoir l'éponge qui absorbe le savoir qui vient d'en haut.
Si le prof ne sert qu'à dire tout haut ce qu'on peut trouver dans des livres, à quoi il sert ?

En même temps ce n'était pas ta question...  Wink

Donc dans la situation telle qu'on la connait avec des horaires : 8h30-11h30 13h30-16h30. Je ne crois pas que ce soit trop demandé que d'imposer des devoirs le soir.
Je pense que l'école est là pour apporter une méthode, une explication, un savoir mais que retenir ce qui a été expliqué, ça ne peut être qu'un travail fourni par l'enfant.

Maintenant on peut aussi discuter de ce qu'on pourrait imaginer pour changer la structure actuelle de l'école et du sur-nombre de matières enseignées en primaire...

Journalisée
Chrisdedax
Marraine : Lulu la Nantaise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 432


WWW
« Répondre #19 le: 28-03-2012, 11:28 »

Pour pouvoir espérer s'en sortir, un étudiant en prépa, en médecine, pharma, ou en fac de droit doit produire entre 15 et 16 h de travail quotidien, entre cours, TD et travail perso. S'il n'a pas pris l'habitude de travailler à la maison, je doute qu'il soit capable de s'adapter d'un coup à ce rythme.
Certains politiques parlent d'envoyer un certain pourcentage d'élèves en prépa. Si c'est fait sans méthode et capacité de travail déjà acquises, les gamins concernés vont droit dans le mur !
Journalisée

"L'amour, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il parait urgent de me taire..."P.Desproges
Chrisdedax
Marraine : Lulu la Nantaise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 432


WWW
« Répondre #20 le: 28-03-2012, 11:30 »

Quant à réformer le mammouth qu'est devenu l'Education Nationale... Certains ont tenté de timides réformes, et souvenez-vous des réactions syndicales... Alors, tout chambouler et faire autrement, je n'ose même pas y penser !
Journalisée

"L'amour, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il parait urgent de me taire..."P.Desproges
Lise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 12 211

Bone Collector


« Répondre #21 le: 28-03-2012, 11:32 »

Je pose un bémol sur tes propos Chris : oui il faut bosser beaucoup en prépa ou autres études_à_la_con (genre médecine) et ce n'est pas fait pour tout le monde, faut de la résistance physique et mentale mais pas que.
Je m'explique : le gamin qui passe en primaire ou collège ou seconde (après ça se complique un chouilla) plus de 30 minutes sur ses devoirs n'a pas beaucoup de chance de réussir ce genre d'études car il est trop lent.
Brutal hein ? Mais assez réel.

Et ça marche aussi dans les études supérieures classiques genre fac. De toute façon la somme de travail demandé pour réussir est telle que t'as intérêt à être rapide de la comprenette pour suivre le rythme.
Journalisée

Des souvenirs, pas de regrets.
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #22 le: 28-03-2012, 11:39 »

Il n'y a pas lieu d'apprendre aussi tôt ce que l'on devra être capable de faire 10 ou 15 ans plus tard.
Partant de ce principe, il faudrait mettre un fusil entre les mains des enfants, pour qu'ils ne soient pas désemparés en cas de guerre, les entrainer à sexer dès le cp pour qu'ils ne soient pas démunis quand ils vivront en couple, et pourquoi pas leur refiler l'administratif de la maison parce qu'ils auront à le faire plus tard.

Moi, je préfère leur apprendre à participer aux tâches ménagères, à dire bonjour et merci, à nager, à rêver, à réfléchir, à respecter les autres.

En outre, l'école est censée tenter de réduire les inégalités sociales. Si tout le travail scolaire se fait à l'école, ces inégalités sont minimes. Si une partie se fait à la maison, ces inégalités ressurgissent. Sans faire de misérabilisme, je me demande quelles sont les chances de travailler au calme pour un gamin qui a plein de frères et soeurs dans un appart trop petit, des parents alcooliques qui font hurler leur télé.

Quant à la méthodologie, c'est au programme de premier cycle.  
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
LPF
Marraine : Kaï
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 23 780

Lanceur de bûches


« Répondre #23 le: 28-03-2012, 11:47 »

Je suis intégralement en accord avec Vette (pour une fois hein!).

Et je citerais l'exemple de la Suède (pas de devoirs à la maison en primaire):
- Globalement le même nombre de jours de classe dans l'année
- Moins d'heure de cours par jours
- Moins d'élèves par instit
- Instits mieux payés et considérés
- 1ers ou au pire second aux tests internationaux PISA
et... cerise sur le gâteau: l'éducation nationale coûte moins cher par tête de pipe.

Il n'y a aucun intérêt aux devoirs "à la maison" (hormis un travail de longue haleine, un exposé par exemple), et pire, ça renforce les inégalités sociales (ascenseur social mon cul).

Ca n'a rien à voir avec le travail "en solo", qui lui, est important. Mais il peut très bien se faire (comme dans plein d'autres pays) dans la structure éducative, mais pas à la maison.

Je sais bien que cela reviendrait à chambouler l'EN, et alors? Les syndicats oseraient-ils aller contre une réforme positive, expliquée, soutenue par la quasi-totalité des spécialistes de l'apprentissage, avec un "plus" pour eux (charge en classe, charge annuelle moindres)? Seraient-ils soutenus par la majorité ET par les parents? Je suis au contraire persuadé que c'est une réforme de fond qu'il faut mener, en y associant les enseignants, et pas comme toutes ces mesures imposées, sans concertation, qui ont toujours fait ruer dans les brancards l'EN.
Journalisée

"Tout dans la vie est une affaire de choix, ça commence par la tétine ou le téton, ça se termine par le chêne ou le sapin." Pierre Desproges
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #24 le: 28-03-2012, 11:48 »

Quant à réformer le mammouth qu'est devenu l'Education Nationale... Certains ont tenté de timides réformes, et souvenez-vous des réactions syndicales... Alors, tout chambouler et faire autrement, je n'ose même pas y penser !

Aucune réelle réforme proposée. Actuellement, on nous ressort des trucs qui avaient cours il y a 40 ans en les faisant passer pour nouveaux.
En école Freinet, on apprend aux enfants à devenir autonomes pour leur travail scolaire, qui se fait ... à l'école.
Le taux de réussite y est juste évident.
Les enfants qui ont eu la chance d'être autonomisés trés tôt sont bien mieux armés pour fournir un travail individuel plus tard, y compris en fac ou dans les grandes écoles. En tout cas, ils seront mieux armés dans leur vie en général.

Mais en ces temps où l'on préconise autorité aveugle, obéissance (voire soumission), l'apprentissage intelligent de la liberté et de l'autonomie est devenu tabou.  
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
vette
Marraine : Nana
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 17 487


« Répondre #25 le: 28-03-2012, 11:49 »

Finalement, LPF, il y a plein de fois où nous sommes exceptionnellement d'accord. Grin
Journalisée

Je veux être là où l'arc en ciel se plante au sol, quand l'arc en ciel, par réflexion, devient arc en sol.
Thierry Disant.
Marsup
Marraine : Camille
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7 959

Je re-punche donc j'essuie a nouveau


« Répondre #26 le: 28-03-2012, 11:53 »

Ne pourrait-on pas rendre efficaces ces temps scolaires tellement dilués ?

Je vais encore mettre les pieds dans le plats, mais je pense que si l'on pouvait réduire le temps que les profs passe à l'éducation des enfants, tâche qui devrait incomber aux parents, on aurait peut-être plus de temps à consacrer à leur formation, tâche qui de fait est renvoyée aux parents.

Question mathématique non ?

Alors c'est peut-être pas le cas partout et tout le temps, mais j'ai l'impression pour cotoyer des profs que ca se généralise...
Journalisée

De tout pourvu qu'il y en ait beaucoup !
Se faire enculer à sec n'a jamais tué personne - Lise, dans une autre vie ;-)
Kaï
Parrain: Pbu29
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 4 553


« Répondre #27 le: 28-03-2012, 11:54 »

Vette : il y a belle lurette que les cours magistraux ont disparus des habitudes , en tous cas moi j'en connais pas . Les apprentissages démarrent toujours par des dispositifs ou les élèves sont acteurs et pas que scotcher à leur table . C'est plus efficace que la règle sur les doigts.

Quant aux devoirs , ce débat me fait marrer. Ce sont essentiellement les parents qui réclament des devoirs. Un enseignant qui ne donne pas de devoirs est un enseignant qui ne fout rien en classe . Une collegue qui n'en donne jamais a du tenir bon et argumenter longtemps.

Personnellement j'en donne principalelment pour avoir la paix et en priant pour que les parents ne fassent pas de bêtises en voulant bien faire , du style : leur apprendre la retenue de la soustraction autrement . Après c'est des heures de mon travail et du travail de l'élève qui sont foutus et réparer des confusions , c'est chaud.

Et puis s'il souhaite avoir une idée de ce qu'ils font en classe , il suffit d'ouvrir les cahiers .

Quant à leur apprendre à travailler , je pense que l'élève travailleur le restera même avec charge croissante de travail dans le futur. L'élève qui ne fout rien n'en fera pas plus, encore moins ses devoirs . Bonjour la source de conflit le soir avec les parents et avec l'enseignant le lendemain , perte de temps.

Tout comme c'est une perte de temps et une source de souffrance quotidienne pour les parents dont l'enfant est en difficultés ou pour l'enfant livré à lui même qui se fera engueuler à cause du laxisme de ses parents.

 Quant à celui pour qui tout va bien , franchement les devoirs sont inutiles. Ils ne servent donc que dans des situations bien précises : pour l'élève moyen mais suivi par ses parents et dans le cas d'un apprentissage long et régulier, du style "table de multiplication ", "conjugaison" car certes c'est rabaché en classe mais les journées ne sont pas extensible , on ne peut pas tout assumer. Je me vois mal leur laisser le temps d'apprendre une poésie en classe , ya des limites.

Et enfin , il faudrait comptabiliser le temps que çà prend de faire écrire les devoirs et leur faire faire leur cartable , en moyenne 20 mn par jour (expliquer les devoirs+ recopier+verifier la copie+ mettre les bonnes affaires dans le cartable+ recadrer après ce moment de joyeux bordel) qui peut faire le calcul sur une année  ? Ca devrait donner le temps de leur apprendre à lire, écrire et compter  Grin.
Journalisée

"si çà continue,il faudra que çà cesse."
Célimène
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3 377


« Répondre #28 le: 28-03-2012, 11:55 »

C’est en ce sens que je disais « pour » à la condition que ça ne différencie pas les enfants.
Ceci implique :
-         que les devoirs puissent être faits sur le temps d’étude surveillée
-         que les devoirs puissent être faits avec des documents disponibles pour tous (ou remis par l’instit)
-         que les devoirs puissent être faits de manière autonome par le gamin.

Lire un livre et faire une fiche de lecture est, pour moi, l'exemple type d'un devoir à la maison.
 
Dans mes rêves les plus fous, l’école républicaine offrirait une vraie égalité des chances.
Journalisée

Any fool can know, the point is to understand. Albert Einstein
Chrisdedax
Marraine : Lulu la Nantaise
Full Nuts

Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 432


WWW
« Répondre #29 le: 28-03-2012, 11:56 »

Je pose un bémol sur tes propos Chris : oui il faut bosser beaucoup en prépa ou autres études_à_la_con (genre médecine) et ce n'est pas fait pour tout le monde, faut de la résistance physique et mentale mais pas que.
Je m'explique : le gamin qui passe en primaire ou collège ou seconde (après ça se complique un chouilla) plus de 30 minutes sur ses devoirs n'a pas beaucoup de chance de réussir ce genre d'études car il est trop lent.
Brutal hein ? Mais assez réel.

Et ça marche aussi dans les études supérieures classiques genre fac. De toute façon la somme de travail demandé pour réussir est telle que t'as intérêt à être rapide de la comprenette pour suivre le rythme.
Il est certain qu'un gamin trop lent, c'est mal barré pour lui. Mais à l'inverse, un qui est doué,s'il n'a pas l'habitude de produire du travail personnel efficace, ça n'ira pas mieux. J'en sais quelque chose...
Ingurgiter un programme de maths sup, de lettres sup, de PCEM1, ou même de licence1 en droit, dans lesquels il faut savoir réfléchir vite mais aussi absorber des volumes entiers par coeur, si tu n'as pas l'entrainement...
Journalisée

"L'amour, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il parait urgent de me taire..."P.Desproges
Pages: 1 [2] 3 ... 9   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.099 secondes avec 21 requêtes.